hymén-


hymén-

hymén(o)- Élément, du gr. humên « membrane ».

⇒HYMÉN(O)-, (HYMÉN-, HYMÉNO-)élém. formant
I. — Élém. tiré du gr. « membrane », entrant dans la constr. de qq. termes sav.; le second élém. est d'orig. grecque :
hyménogonie, subst. fém., biol. « Formation de cellules artificielles par l'utilisation de la propriété que possèdent les liquides non miscibles (...) de former, à leur contact, une membrane » (d'apr. ASCHERSON ds Nouv. Lar. ill. Suppl. 1907). Voir QUEM. DDL t. 10
hyménopode(s)(hyménopode, hyménopodes), adj. et subst. masc. plur., zool. « (Oiseaux) dont les doigts sont à moitié réunis par une membrane ». Animaux (...) hyménopodes (BALZAC, Œuvres div., 1832, p. 569)
hyménotomie, subst. fém., méd. « Dissection ou incision de membranes, en partic. de l'hymen ». (Ds LITTRÉ-ROBIN 1855, Méd. Biol. t. 2 1971, Lar. Méd. t. 2 1972)
II. — Élém. représentant le subst. hyménium dans qq. termes de bot. :
hyménomycètes, subst. masc. plur., bot. « Champignons pourvus d'un hyménium ». Hyménomycètes (agarics, cèpes, etc.) (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 788)
hyménophore, subst. masc., bot. « Organe qui porte l'hyménium » (Forest. 1946)
Rem. Peu productif en gr., l'élém. hymén(o)- semble l'avoir été surtout au XIXe s. en fr. et dans le domaine bot. Il n'est pas vivant auj., sauf cas sporadique, comme cette création d'aut. : hyménoderme, adj. La terre avait conchié l'espace hyménoderme (QUENEAU, Petite cosmogonie portative, 1950, p. 15 ds QUEM. DDL t. 7).
Prononc. : [imeno] ou [--] en position inaccentuée. Bbg. COTTEZ 1980, p. 190.

hymén-, hyméno-
Élément de mots savants de médecine, tiré du grec humên « membrane ». || Ex : hyménotomie, n. f., « incision de l'hymen » (→ 2. Hymen). Hyménomycètes, hyménoptères.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • hymen — hymen …   Dictionnaire des rimes

  • hymen — 1. (i mèn , d après l Académie et Chifflet au XVIIe siècle qui veulent qu on prononce l n ; d autres prononcent i min ; les deux prononciations sont usitées ; les poëtes le font rimer avec des rimes en in ou en ain) s. m. 1°   Nom de la divinité… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • hymen — 1610s, from Fr. hymen (16c.), from medical Latin, ultimately from Gk. hymen membrane (especially virginal membrane, the membrane par excellence); thin skin, from PIE *syu men , from root *syu to bind, sew (see SEW (Cf. sew)). Originally any… …   Etymology dictionary

  • hymenæa — [imenea] n. m. ÉTYM. Hyménée, n. f., 1873, P. Larousse; lat. mod. hymenæa, de hymen. → 2. Hymen. ❖ ♦ Bot. Plante dicotylédone (Légumineuses; Césalpiniacées), arbre tropical, utilisé pour son bois (⇒ Courbaril) …   Encyclopédie Universelle

  • Hymen — Hy men, n. [L., fr. Gr. ?.] 1. (Class Myth.) A fabulous deity; according to some, the son of Apollo and Urania, according to others, of Bacchus and Venus. He was the god of marriage, and presided over nuptial solemnities. [1913 Webster] Till… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Hymen — HYMEN, ĕnis; HYMENAEVS, i, Gr. Ὑμέναιος, ου, (⇒ Tab. XVI.) 1 §. Namen. Man leitet solchen insgemein von hymen, dem so genannten claustro virginitatis, oder Jungfernhäutchen, her. Voss. Etymol. in. Hymen, p. 298. Serv. ad Virg. Aen. I. 655. IV. 99 …   Gründliches mythologisches Lexikon

  • Hymen — 1580s, Greek god of marriage, represented as a youth carrying a torch and a veil, perhaps etymologically the joiner, lit. the one who sews (two together); see HYMEN (Cf. hymen) …   Etymology dictionary

  • Hymen — [hī′mən] n. [L < Gr Hymēn: see HYMEN] 1. Gr. Myth. the god of marriage 2. [h ] [Old Poet.] Old Poet. a wedding song or poem …   English World dictionary

  • Hymen — Hȳmen, Genit. Hymens, plur. inus. bey den ältern Griechen der Gott der Ehen, welcher für des Bachus und der Venus Sohn ausgegeben wurde. Lyäens und Cytherens Sohn, Im schönsten Rausch geboren, Gott Hymen, der du dir zum Thron Das Hochzeitbett… …   Grammatisch-kritisches Wörterbuch der Hochdeutschen Mundart

  • hymen — HYMEN, ou Hymenée. s. m. Mariage. Il n a d usage qu en Poësie. Sous les loix de l Hymen. le joug de l Hymenée. Les Payens en faisoient une Divinité qui presidoit aux nopces …   Dictionnaire de l'Académie française